Printemps : quelques conseils de saison pour conserver forme et tonus

Après le froid, les infections de saison et l’habituelle fatigue post-hivernale, remettez votre organisme en ordre de marche. Retrouvez votre entrain en comblant toutes vos carences et en évitant les excès.

1 - LE PLEIN DANS NOTRE ASSIETTE !

• La vitamine D est très rare dans l’alimentation. Pensez à surveiller votre statut en vitamine D et surtout jusqu’à fin avril.

• La vitamine C pour booster vos défenses immunitaires. L’organisme a besoin de puiser cette vitamine dans l’alimentation car notre corps ne la fabrique pas. On la trouve dans les fruits et les légumes colorés : oranges, clémentines, kiwis,  choux, carottes, mâche, persil… Les besoins en vitamine C sont habituellement de 80 mg par jour pour les hommes et les femmes.

Au petit déjeuner, on préfère des aliments complets qui diffusent leur énergie en continu et qui sont riches en vitamines du groupe B, céréales complètes ou semi complètes, pain complet. Dans les filets de poissons maigres (cabillaud) ou gras (saumon, truite) trois fois par semaine, on consomme des acides gras oméga-3.
Les oligo-éléments sont également de précieux alliés :

• Le magnésium pour lutter contre la fatigue et le blues de l’hiver, est présent dans les oléagineux (noix, noisettes, amandes), les légumes verts (épinards), le pain complet et le chocolat noir. Certaines eaux minérales et gazeuses présentent une bonne concentration en magnésium. Les besoins journaliers sont de 375 mg pour l’homme adulte et 360 mg pour la femme adulte.

• Le fer, on savoure des légumes secs qui sont d’une grande richesse nutritionnelle (lentilles, pois, fèves et haricots secs…).
Les apports journaliers recommandés sont environ de 10 mg chez l’homme
et de 16 mg chez la femme.

• Le zinc, que l’on peut trouver dans les huitres, le foie de veau, les germes de blé, participe au bon fonctionnement du système immunitaire et contribue à diminuer la fatigue.

2 – ETRE ATTENTIF A SON FOIE

Il convient d’être attentifs au petit ménage du foie, équivalent du filtre à huile d’un moteur, à la sortie de l’hiver.
Le foie est surtout notre usine de détoxification ; il joue aussi un rôle de filtre anti-infectieux et il produit la bile qui contient des molécules qui permettent la digestion des graisses.

Les remèdes sont multiples et c’est à chacun de trouver ce qui lui convient le mieux.
Voici quelques incontournables que l’on peut intégrer dans les menus de la saison :

  • pissenlit : draineur hépato-rénal, diminue les œdèmes et facilite la perte de poids en augmentant la diurèse et le transit et diminue le cholestérol
  • ortie : puissant dépuratif, régénérateur du sang, anti-anémique, stimulant général et anti-rhumatismal.
  • aubier de tilleul : dissout les calculs rénaux ou hépatiques. C’est aussi un excellent draineur du foie de printemps
  • romarin : grand draineur hépato-biliaire tout en étant hépatoprotecteur

3 – SORTIR POUR PROFITER DE LA LUMIERE

Après les journées plus courtes en luminosité, notre cerveau a besoin de voir de la lumière. Sortez dès que vous le pouvez et vous sentirez la différence pour sortir de la léthargie qui s’installe en hiver ! Retrouvez de l’entrain et débarrassez vous des petites déprimes passagères en marchant à l’extérieur dès que possible et en vous mettant en mouvement régulièrement.

Contactez votre naturopathe afin d’avoir plus de renseignements et bien choisir les extraits de plantes appropriés qui vous conviendront personnellement.

Publier par cvoisine le

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Sidebar Footer